Arènes de Nîmes

L’amphithéâtre, aujourd’hui appelé « les Arènes », est l’un des mieux conservés du monde romain.

Les Arènes de Nîmes illustrent parfaitement le degré de perfectionnement atteint par les ingénieurs romains pour la conception et la construction de ce type d'édifice très complexe. En effet, il présente une symétrie parfaite. De forme ovale, il mesure 133 mètres de long et 101 de large avec une piste de 68 sur 38 mètres. Mesurant 21 mètres de haut, sa façade extérieure est à deux étages de soixante arcades superposées et d’un attique, séparés par une corniche. Au sommet, des pierres en saillie trouées recevaient des mats auxquels était accroché un velum, immense toile déployée au-dessus des spectateurs pour les protéger du soleil et des intempéries. A l'origine, toutes les arcades du rez-de-chaussée, séparées par des pilastres d'ordre toscan, étaient ouvertes pour servir d'entrée ou de sortie. On connaît des amphithéâtres romains plus grands, mais c’est le mieux conservé de tous. 
www.arenesdenimes.com

Les Jardins de la Fontaine

Situés sur une colline en plein coeur de ville, les jardins de la fontaine ont été créés sur un magnifique site historique et nature de 15 ha.

Sa création débute en 1745. A la demande du roi de France, Louis XV, Jacques Philippe Maréchal (ingénieur du roi, Directeur des fortifications des provinces du Languedoc) en est le concepteur. L’ambition de Maréchal est de mettre en scène la source et les vestiges antiques découverts, dans une composition inspirée des jardins à la Française : avec ses allées symétriques, ses alignements d’arbres, l’ensemble enrichi de balustres, vases, bancs (au centre, la sculpture allégorique représentant Nîmes). Le projet prévoyant plusieurs terrasses ne sera jamais finalisé. Début XIXe, Augustin Cavalier, Maire de Nîmes, met en œuvre l’aménagement de la colline et lui donne son nom. Une végétalisation est effectuée à partir de différentes essences, telles que le pin d’Alep, le chêne vert, le cyprès etc. Des cheminements sont réalisés permettant aux promeneurs de découvrir différentes mises en scène comme la grotte de style rocailleux. Au bout de ces différents sentiers, un monument remarquable domine le jardin : la Tour Magne.

Le Pont du Gard

Monument antique exceptionnel, le Pont du Gard est inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1985.

Il fait donc partie de la liste des biens de l’humanité, créée à la fin du XXème siècle. Du haut de ses 2000 ans d’existence, le Pont du Gard surplombe fièrement la vallée sinueuse du Gardon. Image incontestée de la civilisation romaine, il a traversé les siècles sans grand dommage. Ses dimensions spectaculaires, son architecture aérienne et son remarquable état de conservation forcent l’admiration et l’étonnement.